Sa Symbolique du Graal. Géométrie du Conte du Graal de Chrétien de Troyes est joie et intelligence pures ! Posez vos yeux sur la première page, vous lirez tout ce livre très savant d'une seule traite. La démonstration est faite, une fois encore : la Tradition géométrique est révolutionnaire ! (André Deghaye nous le dit aussi, par le Nombre et par Jean...) Jean-François Lecompte, saint Bacchus pour l'occasion de la sortie de son grimoire pythagoricien, astrologique et courtois, nous donne une savoureuse leçon de transsubstantiation... Santé !

Jean-François Lecompte, Symbolique du Graal. Géométrie du Conte du Graal de Chrétien de Troyes, Éditions Édite, 260 pages, 14 mars 2008, 20 euros, ISBN-13: 978-2-846-08226-6

(Présentation par l'éditeur) Il est des livres-clé dans l'histoire d'un peuple ou d'une civilisation. Le Perceval ou le conte du Graal de Chrétien de Troyes en fait partie. Pour la première fois, un étrange objet apparaît sur la scène littéraire médiévale : le Graal. Et immédiatement, il fascine l'Europe entière, qui y découvre l'expression la plus intime et la plus juste de son âme secrète. Comment Chrétien de Troyes a-t-il eu cette géniale intuition ? Où a-t-il puisé ses références ? Qui l'a guidé ? Et surtout comment a-t-il organisé son œuvre, les personnages, les étapes, les messages... ?
Jean-François Lecompte a décortiqué avec une précision chirurgicale le scénario du Conte du Graal. Les personnages et les événements y sont installés selon une mécanique d'horloge, à la précision absolue. Un texte conçu par un architecte, où la géométrie offre une clé de lecture à la fois insolite et passionnante. Les personnages révèlent alors leur réalité secrète : ils sont tout à la fois des figures de la société médiévale, des symboles du zodiaque, de la mythologie grecque et de la métamorphose d'un peuple chrétien.
L'auteur des Nombres templiers et du Diable dans tous ses états (parus aux Éditions Édite en 2003 et en 2006) poursuit avec cette étude un décryptage méticuleux et très documenté de la pensée médiévale et symbolique.

Note de Jean-François Lecompte : Je n'ai pas eu le temps pendant le tournage de dire que ce Meursault était un Limozin 2001, fait par le talentueux François Mikulski. Le vin rouge était un Clos du Mont Olivet, du domaine Sabon (Chateauneuf-du-Pape), 1998. Le problème dans œnologie et théologie c'est que ce qui est bon pour la Foi ne l'est pas forcément pour le foie ! Santé amicale à tous !

Attention : L'abus d'alcool est dangereux pour la santé !